Chronique lecture: Là où chantent les écrevisses de Delia Owen

 

Après les Cornouailles, que diriez-vous d'aller vous balader dans les marais de Caroline du Nord?

1952, Kya a 10 ans lorsqu'elle est abandonnée par sa famille dans une cabane au cœur des marais de Caroline du Nord. Elle apprend à vivre seule et à se débrouiller dans cet environnement qui est pour elle sa maison, son refuge. Elle mène un quotidien simple et dénué de tout artifice apprenant à se nourrir et à se soigner par des moyens naturels. En ville elle est appelée la "Fille des marais" où naissent alors des rumeurs et des légendes à son sujet parce que tout ce qui est en marge dérange et effraie. En grandissant elle apprend à se servir d'un petit bateau lui permettant d'explorer le marais et rencontre Tate un garçons de son âge qui lui enseigne la lecture et l'écriture mais l'abandonne à son tour pour commencer des études. En parallèle, une enquête est ouverte pour le meurtre de Chase, l'enfant chéri de Barkley Cove dont le corps a été retrouvé dans un étang. Lorsqu'il s'agit de trouver le coupable, tous les regards se tournent vers "La fille des marais".


Ce roman est une magnifique ode à la nature! Plein de poésie, il ne m'a fallu que quelques lignes pour être emportée par la plume de Delia Owens. 

Ce roman donne matière à réfléchir sur la place de l'homme dans la nature. J'ai vu le marais, ses bruits, ses couleurs, ses odeurs. J'en ai appris énormément sur sa faune et sa flore car l'auteur en est la spécialiste. C'est aussi le récit passionnant d'une fille solitaire presque élevée par les hérons. Chaque page est un havre de paix et de sérénité où vous en apprendrez plus sur les animaux et insectes du marais que sur le personnage principal. Pour autant, le nature writting n'enlève rien à l'intrigue qui fait de ce livre un véritable page turner, à mi chemin entre le roman initiatique et l'enquête policière. Si vous ne deviez prendre qu'un seul livre dans votre valise cet été je vous recommande Là où chantent les écrevisses de Delia Owens.

Là où chantent les écrevisses de Delia Owens aux éditions Seuil.


Retour dans le sud

Hello à tous ! J'espère que vous allez bien et que vous avez passé de bonnes vacances si vous avez eu la chance d'en avoir.

De mon côté le retour à Paris a été difficile: météo se rajoute à l'adage métro, boulot, dodo. Je chéris ces instants passés dans le sud qui sont si précieux. Ce jour là il faisait très chaud et les cigales chantaient. Nous avons shooté non loin du conservatoire de musique de Nîmes, un havre de paix en plein centre ville. J'aime beaucoup cet endroit qui est toujours très fleuri à cette époque de l'année, même sous les chaleurs torrides du sud. Je me rappelle de nos pauses sandwich à cet endroit avec Mika avant nos cours de math du mercredi lorsque nous étions lycéens. Avec un peu de chance on peut y entendre les violoniste s'entraîner.

 

Concernant ce look, je crois que c'est l'une des tenues les plus simples que vous trouverez sur mon blog depuis qu'il existe mais l'été est la saison où je me prends le moins la tête pour m'habiller... Une chemise en lin et un short simple suffisent. J'ai simplement rajouté une touche d'originalité avec ces boucles d'oreilles dénichées sur Etsy. Je vous laisse avec cette série de clichés qui sent l'été et vous souhaite un excellent dimanche!


Chemise et short Zara (old)
Sandales Emily Sezane


Porter du lin en été

  

Un petit billet look. Cela faisait trop longtemps et un peu de futilité ne fait de mal à personne. Aujourd'hui j'avais envie de partager une tenue semi-estivale car il fait très frais à Paris en ce moment. Je porte une veste de chez Mango et un short en lin de la nouvelle collection Uniqlo. Je ne jure que par le lin et les matières en coton pour l'été car ce sont les plus confortables et surtout celles qui tiennent le mieux dans le temps. Le lin a une fonction thermorégulatrice c'est-à-dire qu'il porte chaud en hiver et évite la transpiration en été. Une matière presque magique ;) 



 




Veste Mango old
Short lin Uniqlo new
Sandales Gloria Sezane
Top boutique indépendante
Sac Numéro 1 Polène


Chronique lecture : Un manoir en Cornouailles


 
Faites vos valises on part en Cornouailles!

Amber a 16 ans en 1968. Avec son jumeau Toby, sa petite soeur Kitty et son frère cadet Barney, ils passent tous leurs étés dans un immense manoir familial en Cornouailles: le manoir Pencraw. Près des falaises du sud de l'Angleterre, le manoir est aussi appelé le manoir aux lapins noirs car une famille de lapins y a élu domicile dans le jardin. Le destin de ces enfants va basculer alors que le petit Barney se perd en forêt un jour de grande tempête.
Cinquante ans plus tard, de nos jours, Lorna et son fiancé sont à la recherche d'un lieu pour célébrer leur futur mariage. Ils tombent en panne non loin du manoir Pencraw, toujours aussi imposant mais en piteux état... En passant les portes, Lorna se rappelle y avoir séjourner étant enfant.
S'ouvrent alors deux temporalités dans lesquelles les destins de Amber et Lorna vont s'entremêler.


J'ai été transporté dans une aventure en Cornouailles, un univers singulier rythmé de tea time et de secrets de famille. Certains passages ne sont pas sans me rappeler les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, Dowtown Abbey ou encore l'Ange de Marchmont Hall!


Je suis tombée sous le charme des personnages de Amber, de Lucian et de leur amour de jeunesse. Je me suis surprise à tourner frénétiquement les pages pour connaître la fin tout en ralentissant une fois que celle-ci approchait. C'est un livre d'été fabuleux sur la fraternité, le premier amour, l'insouciance de l'enfance, les difficultés de l'adolescence; le tout contrasté par des histoires d'argent et de secrets de famille. Suspens jusqu'au dernier chapitre.
Je vous le recommande!

Un manoir en Cornouailles de Eve Chase aux éditions 10-18


Ma chemise hippie


Hello tout le monde! J'espère que vous allez bien.
Aujourd'hui j'avais envie de vous présenter un look 100% vieilleries. Ma passion: montrer les multiples manières de décliner une pièce. J'aime énormément l'association pantalon flare avec une chemise à fleurs et à volants : effet hippie garantie. Ici porte le tout avec mes Veja V-10 et mon Polène numéro 1, mes deux accessoires fétiches.


















 Chemise Mango old
Pantalon Zara old
Baskets Veja V-10
Sac Polène numéro 1