Les cookies aux flocons d'avoine made in USA

juillet 20, 2014 Camille Garcia 5 Comments

Hello les amis!
Pour rester dans ma lancée des recettes américaines je vous propose aujourd'hui de découvrir une recette de cookies "exceptionnelle" aux flocons d'avoine. Visuellement ils n'ont pas l'air si exceptionnels que ça mais quand j'en mange j'ai l'impression d'être transportée dans la maison de ma correspondante en Virginie. Voilà poursquoi j'avais envie de partager cette recette avec vous.


Ingrédients:
Pour une vingtaine de cookies
70g de flocons d'avoine
210g de beurre salé en pommade
100g de sucre glace
220g de farine
1 cuiellerée à café de levure chimique
50g de chocolat au lait
50g de chocolat noir

 

Préparation:
Faites chauffer le four à 150°C.
Battez le sucre et le beurre jusqu'à ce que le melange soit crémeux et léger.
Ajoutez la farine, la levure et les flocons d'avoine et les deux types de chocolat préalablement coupés en petits carrés. Mélangez avec les doigts afin d'obtenir une pâte assez ferme.
Formez un rouleau de 10cm de diamètre environ emballez-le dans du film alimentaire et mettez-le au refrigerateur pendant 30min (entre nous je le mets 5 min au congelo ça suffit amplement).
Sortez le rouleau, tranchez des rondelles d'un demi-centimètre, placez sur du papier sulfurisé beurré (je le farine aussi) pendant 15 à 20 minutes (jusqu'à ce que le dessus des cookies soit doré).
Sortez du four laissez refroidir quelques minutes sur la plaques.

A déguster bien chaud!!!
Bon voyage vers les États-Unis
Kisses
Camille

5 commentaires:

  1. Alors la tu me donnes envie, mais je ne sais pas si j'arriverais a les réaliser :)
    Bisous
    http://a-mylifestyle.blogspot.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais si je suis persuadée que tu vas y arriver !!

      Supprimer
  2. miam, ça a l'air délicieux!
    http://la-petite-vie-de-marie.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  3. Ces cookies ont l'air vraiment top !
    Je testerai peut être ta recette, j'ai justement envie d'en faire en ce moment :)

    Bises, Camille

    RépondreSupprimer